A Propos

CULTURE EN PARTAGE

Imaginaire commun et culture de paix en Afrique

Les artistes de la Cie malienne BlonBa
Les artistes de la Cie malienne BlonBa dans la pièce Alatè sunogo/Dieu ne dort pas, première tournée organisée avec l’Alliance française de Bangui dans le cadre de Culture en partage

 

LA PROBLÉMATIQUE

Le concept de Culture en partage est né d’une double constatation :

  • l’impératif de réunir les sociétés africaines autour d’un imaginaire partagé pour contrer les ferments de division

  • la nécessité pour les acteurs de la culture vivante en Afrique de prendre en main leur secteur d’activité et d’en assurer autant que possible la gouvernance en direct dans un contexte où l’intervention publique reste aléatoire.

LA GENÈSE

L’impulsion initiale est venue d’acteurs culturels maliens et français engagés dans l’aventure de la compagnie BlonBa (Bamako, Mali)
https://lacompagnieblonba.net/.

Le projet s’est rapidement étendue à la République Centrafricaine, grâce à l’implication de l’Alliance Française alors dirigée par François Grosjean, du Centre culturel et social de Kolongo-Plage, initié et dirigé par Alain Diab et d’équipes artistiques centrafricaines.

De premières expériences ont ensuite été développées avec le Festival International de Bogso-Eséka, au Cameroun. Des acteurs culturels de Côte d’Ivoire (Souleymane Sow) et du Burkina Faso (Salia Sanou/La Termitière) ont également marqué leur intérêt pour les dispositifs proposés.

EN PRATIQUE

Premiers chantiers : la diffusion du spectacle vivant. Comment financer de façon autonome, reproductible et durable la diffusion du spectacle vivant en Afrique ?

Voici l’idée qu’expérimentent les initiateurs de Culture en partage : les représentations sont financées sous forme d’invitations personnalisées offertes à des jeunes par des sponsors privés, publics ou associatifs intéressés à communiquer leur nom, leurs marques, leurs causes ou leurs actions en direction du grand public.

Les premières actions ont été :

Au Mali :

  • Tournée de la pièce Plus fort que mon père (Cie BlonBa) dans les 6 communes de Bamako – soutien Orange-Mali

  • Tournée La Chèvre de Boubakar accompagnée d’ateliers sur le thème « Un jour où j’ai fait la paix » – soutien Spirit McCann et Fofy Industries.

En Centrafrique

  • Tournée de la pièce Ala tè sunogo dans cinq quartiers de Bangui (PK5, Fatima, Saint-Paul, Kolongo-plage, Alliance française) – Soutien Organisation internationale pour les migrations et Alliance française.

  • Création de La chèvre de Boubakar et tournée dans le pays – soutien FAO, Alliance française

  • Création de La soupe de Sidonie et tournée dans le pays – Soutien FAO, PAM et Alliance française

Au Cameroun

  • Participation de Culture en Partage au FIBE 2017 (Festival international Bogso Eseka)

EVOLUTION ET PERSPECTIVES

Culture en partage travaille à pérenniser ses acquis en matière de diffusion et à étendre son réseau. Dans le même temps, il est envisagé d’élargir ses interventions aux autres étapes de la filière du spectacle vivant.

  • Culture en partage développe une « opération spéciale » autour de « La chèvre de Boubakar », spectacle de théâtre forum sur la paix et la résolution des conflits (en cours).

  • Culture en partage développe des outils d’action culturelle fondés sur la technologie de la réalité virtuelle pour favoriser l’accès des jeunes à la création contemporaine et le partage des cultures (en cours).

  • Culture en partage soutient l’initiative du Collectif de la Jeune Création Malienne qui propose un dispositif original de soutien à la création pour les jeunes compagnies (en cours)

  • Culture en partage propose un concept de centres culturels légers, les Foyers de Vie Artistique et Culturelle (FOVICA) permettant d’appuyer son action sur des équipes et des moyens décentralisés permanents (en projet).

  1. Un dispositif de diffusion

  2. Un outil pour la culture de paix

  3. Culture et haute technologie

  4. Avec la jeune création

  5.  Des centres d’action culturelle [en projet]

____________________________________________________________________________________

Culture en partage est porté par un réseau d’acteurs indépendants. Sa gestion administrative et financière a été confiée à l’association malienne Promotion des arts au Mali (PAM), qui intervient comme prestataire technique des différentes institutions participantes : compagnies, lieux de spectacles, sponsors, etc. En dehors du Mali, PAM intervient en soutien logistique et organisationnel des structures locales en charge des initiatives impulsées par Culture en partage.

L’association Promotion des arts au Mali est pilotée par M. Drissa Samaké, son directeur :

samakedrissa@yahoo.fr  + 223 66 89 12 41 / 76 48 12 44